WKND 99.5 FM

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Tel qu’entendu en ondes

Trier par
9 juin 2023 Émile Bilodeau invité du 9 Juin dans les Soirées d'Artistes

Émile Bilodeau n’a plus besoin de présentation! Il a d’ailleurs dit lors de notre entretient dans les soirées d’artistes que le Québec allait éventuellement avoir besoin de vacances de lui.

J’en doute!

Pour ceux qui le connaissent moins voici une courte biographie de l’artiste :

Affairé à la musique depuis l’adolescence, il se fait connaître du grand public en 2016 avec son premier album Rites de passage. Le succès initiateur de «J’en ai plein mon cass» qui a atteint le premier rang du palmarès pop rock BDS fut suivi d’une tournée de près de trois ans.Plus de 400 spectacles seront présentés au Québec en France et en Belgique. Tournée qui s’est glorieusement terminée sur la grande scène des Francos de Montréal.Cette lancée lui a valu le Félix de la Révélation de l’année au gala de l’ADISQ en 2017.

Sitôt cette première ronde terminée, il rappliqué avec Grandeur mature à l’automne 2019

Moins de deux ans plus tard, il préparait déjà son retour : son troisième effort ,petite nature un album lucide et enflammé, paraît en septembre 2021 sous Bravo musique. Puis Émile récidive avec «Tshe Minupunanu», un extrait co-écrit avec Scott-Pien Picard et le groupe Maten marquant le début d’une précieuse collaboration avec les membres de la communauté Innue. se mÉmile Bilodeau érite une nomination dans la catégorie Album de l’année - Folk au gala de l’ADISQ 2022.

Sans attendre, l’artiste prend ses fans par surprise avec Tout seul comme un grand. Un quatrième album au titre adéquat, sur lequel il a opéré de façon presque entièrement autonome : signant paroles, musique et réalisation, en plus de jouer de tous les instruments

C’est à l’automne 2023 que l’on pourra entendre son 5e album Le Bar Des Espoirs réalisé par Simon Kearney.

Voici l’entrevue ainsi que la video de la chanson Royauté tiré de son album Tout seul comme un grand

 
par Annie Major-Matte
8 juin 2023 Suggestion cinéma du WKND: Reality sur Crave

Le film "Reality" de Tina Satter, diffusé sur Crave depuis le 29 mai 2023, raconte l'histoire vraie de Reality Leigh Winner, une spécialiste du renseignement américaine qui a divulgué un document classifié sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016. Le film est basé sur la pièce de théâtre acclamée de Satter "Is This a Room", créée en 2019, et utilise les dialogues tirés directement de la transcription de l'interrogatoire du FBI de Winner.

Le film met en scène Sydney Sweeney (Euphoria) dans le rôle de Winner, une ancienne traductrice de l'armée de l'air américaine, employée comme contractuelle de l'Agence nationale de la sécurité (NSA) en mai 2017, lorsqu'elle décide d'imprimer un document classifié, de le sortir en cachette du bâtiment fédéral en Géorgie où elle travaille, et de l'envoyer par courrier à la boîte postale du site d'information en ligne The Intercept. Le rapport décrit les cyberattaques des services de renseignement militaire russes contre des responsables électoraux locaux et des logiciels de vote américains avant l'élection de 2016.

Lors d'une interview accordée à 60 Minutes en 2021, Winner a déclaré qu'elle avait été motivée à divulguer le rapport parce qu'elle estimait que le peuple américain était induit en erreur. "Je savais que c'était secret", a-t-elle dit. "Mais je savais aussi que j'avais prêté service au peuple américain, et à ce moment-là, j'avais l'impression qu'il était égaré."

Winner a été arrêtée deux jours avant que The Intercept ne publie le document, accompagné d'un article détaillant son importance, le 5 juin 2017. Quelques heures après la publication, le ministère de la Justice a annoncé que Winner avait été inculpée en vertu de la loi sur l'espionnage.

 Qu'est-il arrivé à Reality Winner ?

Après avoir plaidé coupable en 2018 dans le cadre d'un accord de plaider-coupable, Winner a finalement été condamnée à cinq ans et trois mois de prison, la peine la plus longue jamais infligée pour une divulgation non autorisée d'informations gouvernementales à un média.

 Sydney Sweeney dans Reality HBO

Sweeney, mieux connue pour avoir joué des cyniques de la génération Z dans des séries comme "The White Lotus" et "Euphoria", livre une performance magistrale, se débarrassant de toute trace de glamour hollywoodien pour jouer une vétérane de l'armée de l'air âgée de 25 ans qui est à la fois incroyablement forte et époustouflante vulnérable.

Satter, qui fait ses débuts dans la réalisation avec ce film, déploie brillamment les techniques cinématographiques pour approfondir et animer ce qui aurait pu être facilement un tableau statique de têtes parlantes, intercalant des bandes sonores réelles et introduisant des moments de statique pour remplacer les rédactions dans le dossier officiel. 

En tant qu'exemple fascinant d'une nouvelle forme de docudrame, "Reality" est le genre de film qui montre ce que le cinéma peut faire entre les mains de véritables artistes : peut-être pas changer le monde, mais élargir et enrichir notre compréhension de celui-ci. 

 Le film Reality est disponible sur Crave!

 

 

par WKND
3 juin 2023 Marco Ema invité du 2 juin 2023 dans les Soirées d’Artistes

Prenant d'assaut la scène indie rock, Marco Ema apparaît comme un vent de fraîcheur dans le paysage québécois. Son premier album, Où nos corps s’en vont mourir paru en novembre 2021, joue encore en boucle chez moi. Sous la réalisation de Simon Pedneault (Lou-Adriane Cassidy, Gabrielle Shonk, Tire le Coyote), Marco met en musique des récits aux allures de coming-of-age movies qui abordent habilement le passage à la vie adulte, avec toutes les émotions et les débordements qui en découlent.

Suite à la parution de l'album Marco a revisité trois chansons de l'album, ce qu'il appelle des collaboramitiés. Parmi ces collaborations, trois sessions ont été enregistrées et filmées au Studio Makina ou il revisite en compagnie de Léa Jarry, Kinkead et Ariane Roy les chansons Reflet Airbag et Funambule.

Au printemps 2023 Marco revient en force avec l’entraînant titre Buzz, qui souligne la légèreté de l’être lorsqu’on tombe en amour. Buzz met de l’avant des paroles accrocheuses et un rythme à faire taper du pied et hocher de la tête. Ce premier titre annonce un deuxième album plus rock et assumé, qui sortira à l’automne 2023.

Lors de son passage dans les soirées d'Artistes il nous a offert une chanson en exclusivité; la pièce titre de l'album qui verra le jour en novembre Anyway, Mommy love.

Voici la video de Reflet en duo avec Léa Jarry dont on a parlé lors de notre entretient

par Annie Major-Matte
2 juin 2023 La folle histoire d'une WKNDER!

AHHHH. Harry Styles! Ce que vous ne feriez pas pour le voir en personne ;) Il y a quelques semaines, grâce à WKND et le Manoir D'Youville, nous vous donnions l'opportunité de vous envoler vers Londres pour voir Harry Styles. Plusieurs milliers de personnes se sont inscrites. Évidemment, il n'y avait qu'une seule personne qui pouvait gagner. Toutefois, ce concours a inspiré une WKNDER à partir à l'aventure et on capote sur son témoignage!! Voici le récit de son aventure:

''Allô Wknd! Juste pour vous dire merci pour votre concours pour aller voir Harry Styles à Londres. Mon amie était finaliste et même si nous n'avons pas gagné, nous avons tellement visualisé le spectacle de Harry Styles à Londres que nous avons décidé de partir à l'aventure 3 semaines en Europe avec en prime 2 spectacles de Harry Styles à Londres! Le concours a été pour nous le bon temps dans nos vies, une motivation et le highlight de notre année! Même en perdant on peut être gagnant! Suffit juste de mettre nos lunettes de couleur jaune comme le grand et le coloré Harry! Bon WKND!!!''

Auditeurs de WKND; vous êtes fous! On vous aime comme ça ;)

par WKND
29 mai 2023 10 ans pour Random Access Memory de Daft Punk

L'album Random Access Memory de Daft Punk célèbre ses 10 ans!

Random Access Memory est le quatrième et dernier album du groupe français Daft Punk, sorti en 2013. Il a été salué par la critique et le public, remportant cinq Grammy Awards, dont celui de l’album de l’année. Mais au-delà du succès commercial, cet album a aussi une portée artistique et culturelle qui le place parmi les classiques du répertoire de la musique pop et électronique.

  • Un hommage à la musique analogique

Random Access Memory est un album qui se distingue par son choix de revenir à la musique analogique, c’est-à-dire enregistrée avec des instruments réels et non pas des machines numériques. Les Daft Punk ont ainsi délaissé leur home studio pour des studios d’enregistrement prestigieux, comme les studios Abbey Road à Londres ou les studios Electric Lady à New York. Ils ont également fait appel à des musiciens de renom, comme le guitariste Nile Rodgers, le producteur Giorgio Moroder ou le compositeur Paul Williams, qui ont marqué l’histoire de la musique disco, funk ou pop dans les années 1970 et 1980.

Ce choix esthétique n’est pas anodin : il témoigne d’une volonté des Daft Punk de rendre hommage à la musique de leur enfance, celle qui les a inspirés et influencés. Le titre de l’album, Random Access Memory, fait référence à la fois à la mémoire vive des ordinateurs (RAM en anglais) et aux souvenirs musicaux du duo, qui sont invoqués tout au long de l’album. Ainsi, chaque morceau est une sorte de collage sonore qui mélange des genres et des époques différentes, comme le disco, le rock, le jazz ou la musique classique.

  • Une ouverture vers de nouvelles sonorités

Mais Random Access Memory n’est pas un simple album nostalgique : il est aussi une œuvre innovante et créative, qui explore de nouvelles sonorités et qui s’ouvre à des collaborations inédites. Les Daft Punk ont ainsi invité sur leur album des artistes contemporains, comme le chanteur Pharrell Williams, le leader des Strokes Julian Casablancas, le musicien expérimental Panda Bear ou le pianiste Chilly Gonzales. Ces collaborations ont permis aux Daft Punk de se renouveler et de surprendre leur public, en proposant des morceaux variés et originaux.

L’un des exemples les plus marquants est le morceau Get Lucky, qui a été le premier single extrait de l’album et qui a connu un succès planétaire. Ce morceau est une fusion entre le disco-funk de Nile Rodgers, la voix soul de Pharrell Williams et les synthétiseurs des Daft Punk. Il illustre la capacité du duo à créer une musique à la fois moderne et intemporelle, qui fait danser les foules et qui touche les cœurs.

  • Une réflexion sur la condition humaine

Random Access Memory n’est pas seulement un album musical : il est aussi un album conceptuel, qui propose une réflexion sur la condition humaine à l’ère numérique. Les Daft Punk, qui se cachent derrière des casques de robots depuis 2001, interrogent dans cet album leur rapport à l’humanité et à la technologie. Ils expriment ainsi leur désir de retrouver une authenticité et une émotion dans leur musique, en utilisant des instruments vivants et en chantant eux-mêmes sur certains morceaux.

Mais ils ne rejettent pas pour autant la technologie : ils cherchent plutôt à créer une harmonie entre l’homme et la machine, en montrant que l’un peut enrichir l’autre. C’est le cas par exemple du morceau Giorgio by Moroder, dans lequel le producteur italien raconte sa carrière musicale sur fond d’une orchestration symphonique et électronique. C’est aussi le cas du morceau Touch, dans lequel Paul Williams chante avec une voix robotisée : “Touch / I remember touch / Pictures came with touch / A painter in my mind / Tell me what you see”.

Random Access Memory est donc un album qui a marqué l’histoire de la musique pop et électronique, par son ambition artistique, sa richesse musicale et sa profondeur thématique. Il est le témoignage d’un groupe qui a su se réinventer sans se renier, en rendant hommage à ses influences tout en explorant de nouvelles voies. Il est aussi une invitation à redécouvrir la beauté et la diversité de la musique analogique, dans un monde dominé par le numérique.

par WKND
29 mai 2023 Michel Côté est décédé

Michel Côté, un géant du cinéma et du théâtre québécois, s’éteint à 72 ans

Le Québec est en deuil. Le comédien Michel Côté, qui a marqué plusieurs générations avec ses rôles au cinéma, à la télévision et sur scène, est décédé à l’âge de 72 ans, des suites d’une longue maladie de la moelle osseuse.

Né à Alma en 1950, Michel Côté a commencé sa carrière au théâtre dans les années 1970. Il a connu un succès phénoménal avec la pièce Broue, qu’il a jouée plus de 3000 fois de 1979 à 2017, en compagnie de Marcel Gauthier et Marc Messier.

Au petit écran, il a fait rire des millions de téléspectateurs avec ses personnages dans les séries La petite vie, Omertà et au Bye Bye. Il a également incarné des rôles dramatiques marquants, comme le père de famille dans C.R.A.Z.Y., le film de Jean-Marc Vallée qui lui a valu un prix Jutra en 2006.

Au cinéma, il a été le champion du box-office québécois avec des comédies comme Cruising bar, Le sens de l’humour et De père en flic. Il a aussi touché le public avec des films plus intimistes comme Piché, entre ciel et terre et Les mauvaises herbes4.

Michel Côté a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière, dont plusieurs prix Gémeaux, Génie et Jutra. Il a été fait officier de l’Ordre du Canada en 2007 et chevalier de l’Ordre national du Québec en 2011.

Il laisse dans le deuil sa conjointe de longue date, la comédienne Véronique Le Flaguais, ses deux fils, Maxime et Charles, ainsi que ses petits-enfants, ses frères et soeurs, ses neveux et nièces, ses cousins et cousines et ses nombreux amis du milieu artistique.

Le Québec perd un grand acteur, mais aussi un grand homme qui a su toucher le coeur des gens avec son talent, son humour et sa générosité.

par WKND