WKND 99.5 FM

Noel Est Arrive

Les Trois Accords

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Discours gorgé de promesses pour François Legault

François Legault a prononcé son discours d’ouverture de la nouvelle session parlementaire, mardi après-midi. 


Dans cette allocution de 90 minutes au Salon bleu de l'Assemblée nationale, il a énoncé ses priorités d’ici les élections d’octobre 2022.


En santé, premier thème abordé, il s’est engagé à améliorer l’accès aux soins et aux médecins de famille, et à mieux financer les soins à domicile.


Québec lèvera l’urgence sanitaire lorsque les enfants seront vaccinés contre la COVID-19, au début de 2022.


Sur le plan du numérique, François Legault promet que toutes les régions du Québec seront branchées à l’internet haute vitesse d’ici un an.


Autre signe des temps, tous les Québécois auront bientôt accès à une « citoyenneté numérique », qui se traduira notamment par un permis de conduire ou une carte d’assurance-maladie accessible sur téléphone mobile.


S’adressant aux parents, le premier ministre annonce une offensive, dans les prochaines jours, pour créer 37 000 places en garderies. 


Tous les parents qui le souhaitent auront une place, a déclaré le chef du gouvernement.


Il souhaite hausser à 90% le taux de diplomation des jeunes, et remplacer le cours d’Éthique et culture religieuse (ECR) par un cours de « culture et de citoyenneté québécoise ».


En environnement, il entend réaffirmer la place du Québec comme pôle des transports électriques, créer une politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire, et faciliter l’accès des Québécois à la nature.


François Legault souligne l’importance de protéger la langue française et estime, en s’adressant à elle dans la langue de Shakespeare, que la minorité anglophone est bien traitée.


Il tend aussi la main aux Nations autochtones qui, dit-il, ont vécu des blessures et qui sont encore victimes de préjugés.


Ce discours solennel, normalement prononcé seulement apres à une élection, se compare au Discours du Trône du gouvernement fédéral.


Au Québec, il est rare qu'un gouvernement lance une nouvelle session parlementaire avant la fin de son mandat.


Dans ce cas-ci, tout semble indiquer que François Legault semblait souhaiter donner un nouveau souffle à son gouvernement à un an des élections, et après 18 mois de pandémie.