WKND 99.5 FM

No Roots

Alice Merton

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Tel qu'entendu en ondes

Armes à feu : 3 raisons pour lesquelles rien ne change jamais aux États-Unis
25 mai 2022
par Julien Poirier-Malo

Pourquoi rien ne change, en matière de possession d’armes à feu, aux États-Unis ?


Pourquoi les élus s’indignent à chaque tuerie, mais que les actions ne suivent jamais les discours ? 


C’est ce que se demandent, avec résignation, pas mal d’Américains aujourd’hui encore.


Mardi, un gars de 18 ans, identifié comme Salvador Ramos, s’est pointé dans une école primaire d’Uvalde, au Texas, et y a abattu dans une même classe 21 personnes, soit 19 enfants de 7 à 10 ans et deux enseignants. Il a été tué par la police après le drame. 


On en sait peu sur ses motivations, mais on sait qu’il s’était procuré — légalement — deux armes d’assaut à ses 18 ans. Des anciens étudiants de son école secondaire disent de lui qu’il était isolé, avait peu d’amis, et qu’il se faisait intimider. 


Ceci étant dit : est-ce qu’il va se passer quoi que ce soit pour éviter que de telles catastrophes se reproduisent ?


La réponse courte : non. Pour trois raisons.


Raison 1 : L’argent


Aux États-Unis, le plus gros lobby pro-armes s’appelle la National Rifle Association (NRA). Pendant longtemps, c’était un regroupement de chasseurs. Puis, dans les années 90, ses dirigeants (et son très connu grand manitou Wayne LaPierre) ont compris qu’il y avait de l’argent à faire en s’associant avec les fabricants. 


En s’assurant qu’aucune loi ne viendrait limiter l’accès aux armes, ils ont acquis un pouvoir politique et économique immense, notamment en finançant les campagnes d’élus (surtout républicains, mais pas uniquement) sous promesse (tacite ou pas) qu’ils n’entraveraient pas l’accès aux armes. 


Raison 2 : les valeurs conservatrices


Mettons ça au clair : les Américains sont inconfortables avec le contexte actuel. Un sondage mis à jour l’an dernier en disait long sur l’opinion de la population face aux lois entourant l'achat d'armes à feu. 


- 52% des Américains trouvent qu'elles devraient être plus strictes


- 35% des Américains les trouvent adéquates


- 11% des Américains trouvent qu'elles devraient être moins strictes


Par contre, chez les élus, surtout dans les États traditionnellement plus républicains, l’attachement aux valeurs conservatrices est fort. Le pays a été fondé sur le principe de l’indépendance des États face à Washington, et sur les libertés individuelles absolues. L’idée d’un gouvernement qui limite les droits des citoyens fait hurler de nombreux politiciens.


Raison 3 : la politique


Le système politique américain est construit de façon à ce que les États aient beaucoup de pouvoirs et le fédéral (Washington) très peu. 


Un président qui veut faire adopter des lois plus restrictives pour la possession d'armes à feu, par exemple, doit les faire passer avec une majorité dans les deux chambres, où la division entre Démocrates et Républicains est plus vaste que jamais. 


Et même si une telle loi venait à passer, la Cour suprême américaine, où siègent une majorité de juges conservateurs, pourrait la renverser sous prétexte qu’elle entrave ce qui est garanti par la constitution. 


Donc bref : peu d’espoirs de voir les choses changer aux États-Unis.

Écouter
Le Pas Pire Show D'Alex Barrette : le débat éternel des armes à feu